Douleur à une dent de lait

Douleur à une dent de lait

La dent primaire

La dent naturelle primaire (dent de bébé) possède une anatomie différente de la dent d’adulte. L’émail est plus mince et la pulpe est plus large. Comme pour la dent d’adulte, tous les stimuli appliqués sur la dent primaire entraînent la même sensation de douleur. Que ce soit les stimuli de froid, chaud, pression ou sucre, la réaction normale demeure la même. On note la présence de douleur dentaire lorsqu’une ou plusieurs dents réagissent plus fortement à un stimulus ou ne réagissent pas de la même façon que les autres dents.

Causes

Les causes des dents douloureuses chez les enfants sont très variées. Avec la croissance normale et la différence de composition entre la dent primaire et la dent d’adulte, il est parfois difficile pour le parent de discerner entre une douleur normale et une douleur réelle. Le dentiste est le seul professionnel compétent pour questionner le patient.  Il peut prendre des clichés radiographiques si nécessaire. Il effectuera des tests pour établir un diagnostic précis et proposer un traitement adapté à la situation.

Douleur au froid et au sucre

Les causes de la douleur ou sensibilité au stimulus de froid et de sucre sur une dent primaire sont variables. Les plus fréquemment observées sont : une carie débutante ou modérée, une dent cassée, une dent fissurée, une dent qui a reçu un traumatisme important ou une réparation trop épaisse, défectueuse, trop profonde ou dont la réparation est tombée. Il est important de consulter rapidement le dentiste en présence de tels symptômes.

Douleur au chaud

La douleur ou sensibilité au stimulus du chaud est assez rare dans la dentition primaire. Le pus contenu à l’intérieur de la dent primaire morte et infectée drainera plus facilement au travers de l’os vers la gencive que chez l’adulte. Ce phénomène naturel explique pourquoi les dents primaires ne sont généralement pas sensibles au chaud lors d’une infection, contrairement aux dents d’adulte. Il est toutefois important de surveiller l’apparition de toute bosse avec ou sans écoulement jaunâtre près d’une dent primaire réparée ou qui a reçu un choc important. Dans cette situation, il convient de consulter rapidement le dentiste.

Il est important de se rappeler qu’à partir de l’âge de 6 ans, la première molaire d’adulte fait éruption et peut occasionner de la douleur au chaud dans certaines situations (voir dent permanente douloureuse).

Douleur à la pression ou à la mastication

Les causes de la douleur ou de la sensibilité à la pression ou à la mastication sont variables dans la dentition primaire. Les causes les plus fréquemment observées sur une seule dent sont la présence d’éruption normale de la dent d’adulte associée (voir calendrier d’éruption des dents permanentes). On note aussi une dent qui a reçu un traumatisme important, une dent cassée ou fissurée, une réparation récente mal ajustée sur une dent (surocclusion) ou défectueuse ou la présence d’une dent infectée.

Lorsque la douleur à la pression atteint plusieurs dents, les causes les plus fréquemment observées sont la présence de grincement de dents (bruxisme) ou de serrement de dents (clenching). Chez les enfants, le bruxisme et le serrement de dents tendent à diminuer et à disparaître naturellement. Il est plus rare que le dentiste intervienne dans ces situations à cause de la croissance. Une évaluation est tout de même requise. Dans des situations moins fréquentes, il est aussi possible que cette douleur soit reliée à une malposition dentaire, une douleur référée provenant de l’articulation de la bouche ou une congestion des sinus au-dessus des dents supérieures.

Voir nos autres sections pour en savoir plus sur les causes, la prévention et les traitements reliés à chacun des problèmes.

Douleur spontanée (sans rien faire)

Les causes de la douleur spontanée les plus fréquemment observées en dentition primaire sont la présence d’une dent infectée, d’une carie profonde, d’une dent cassée ou d’une dent fissurée. Ce type de douleur ne doit pas être pris à la légère. Il est important de consulter rapidement le dentiste en présence de tels symptômes. Ce genre de douleur arrive souvent à la suite d’épisodes répétés d’autres types de douleur dentaire ignorés du patient et laisse présager des conséquences plus graves pour la dent.

Les matériaux de restauration

Dans cet article, nous discutons des différents matériaux pour restaurer les dents.

Lire la suite »

Poser une question ou laisser un commentaire

  1. moles elodie dit :

    bonjour , voila j’ai 27 ans il me reste une dent de lait il y a plus d’un mois je suis aller chez le dentiste car cette dents me fait mal au niveau de la gencive je trouver que la gencive commencer a s’affaisser ,mais voila sa fait un semaine que a chaque fois que je me brosse les dents je saigne pas qu’un peut je saigne beaucoup au niveau intérieur de la gencive puis en regardant de plus prés la gencive affaisse de plus en plus je commence même a voir la racine de la dent ,au paravent vers mais 12 / 13 ans on m’a arracher trois dents de lait qui on était plomber mais elle se sont fissurer en deux il m’a fait une radio je n’aurais pas de dent de sagesse ni de dent futur , donc la il m’en reste une ma dentiste ma dit que sa mettrais du temps avant quelle commence a bouger mais a vrais dire la elle fait mal et bouge ,elle ma parler de poser une bague ou une nouvelle dent mais je préférais quelle me l’arrache .vous pensez qu’il faut que je face quoi

    1. Clinique dentaire Galt dit :

      Difficile de se prononcer sur votre dent sans faire un examen. En général nous conseillons à nos patients qui ont des dents primaires qui n’ont pas de dents d’adulte pour les remplacer de les conserver si elles sont solides et pas trop hypothéqués (racine résorbée, grosse obturation qui touche la pulpe dent fissurée qui risque de casser). La durée de leur rétention en bouche varie mais il n’est pas rare de voir des adultes dans la trentaine qui les ont toujours. Par ailleurs si la dent a commencé a bouger, c’est probablement qu’elle va tomber bientôt alors mieux vaut commencer à vous préparer à la remplacer avec un implant, une prothèse partielle amovible ou un pont fixe.

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).