fbpx

Mauvaise haleine ou halitose

Mauvaise haleine ou halitose

Le milieu buccal est le lieu de transit de plusieurs phénomènes, dont la respiration, l’alimentation, la parole et le début de la digestion. Le phénomène de mauvaise haleine ou d’halitose est multifactoriel et peut avoir des répercussions négatives sur la vie sociale, professionnelle, affective et la confiance en soi de la personne touchée. Il est donc important de trouver ses causes et de les traiter soigneusement.

Causes de la mauvaise haleine ou halitose

L’halitose touche environ 30 à 50 % de la population. Il est intéressant de savoir que 90 % des causes sont d’origine buccale, contre 10 % souvent secondaires à des conditions systémiques tels le diabète, la grossesse, l’hypoglycémie ou les troubles du foie. Elle peut aussi provenir des acides de l’estomac conséquemment à des gastrites, des reflux gastro-oesophagiens, des vomissements ou des troubles alimentaires comme la boulimie. Finalement, elle peut être conséquente à des infections ORL chroniques ou à la présence d’amygdales cryptiques (qui retiennent les aliments ou la plaque dentaire).

Dans les causes buccales, la principale cause demeure une faible hygiène bucco-dentaire. La mauvaise haleine peut aussi être secondaire à la présence de maladies de gencives, de caries dentaires, d’aphtes, de candidose, d’ulcères ou plus rarement de cancers buccaux. Finalement l’alimentation, la diminution du flot salivaire (xérostomie) et l’usage de tabac, d’alcool et de drogues peuvent être la cause d’halitose ou aggraver une condition existante.

Bactéries et mauvaise haleine

La mauvaise haleine peut provenir de la présence accrue de bactéries sur les surfaces dures du milieu buccal, incluant les dents, mais aussi les prothèses dentaires, les appareils orthodontiques et les plaques occlusales. Ces bactéries produisent de la plaque dentaire qui peut devenir solide (tartre) en association avec les minéraux de la salive. L’accumulation de plaque et de tartre sur ces surfaces dures peut être responsable totalement ou en partie de la mauvaise haleine.

Entretien des plaques occlusales et prothèses amovibles

Il est très important d’utiliser des brosses et des produits spécialisés pour l’entretien des prothèses ou d’appareils orthodontiques pouvant être retirés de la bouche. Une gamme de produits spécialisés tels les produits Novadent ou Polident pour prothèses peuvent être utilisés à la maison. De plus, il est important d’apporter les appareils ou prothèses à son dentiste lors des visites d’hygiène, car il possède des produits spécialisés plus performants pour le nettoyage sécuritaire de ce type de prothèses ou d’appareils.

Hygiène bucco-dentaire et mauvaise haleine

Une bonne hygiène est essentielle pour éliminer les bactéries de la plaque dentaire sur les dents, les prothèses fixes ou les appareils orthodontiques fixes en bouche. Il est recommandé de se brosser les dents à l’aide d’une brosse souple ou extrasouple deux à trois fois par jour et de passer la soie dentaire au moins une fois par jour, idéalement le soir, afin d’éliminer adéquatement la plaque dentaire et les résidus d’aliments. Le brossage précédant le coucher est le plus important, car la production de salive est diminuée la nuit et son effet protecteur est donc moins important. Le brossage de la langue selon les mêmes recommandations est particulièrement critique dans les cas d’halitose, car la langue, par la forme de ses papilles, est un réservoir important de bactéries. L’utilisation de bain de bouche peut compléter la séquence, mais son effet seul est minime et peu efficace.

Mauvaise haleine ou halitose matinale

Les bactéries profitent de la diminution de la production de salive la nuit pour augmenter la production de plaque dentaire. Conséquemment, il est fréquent de noter une mauvaise haleine matinale secondaire à la présence accrue de plaque dentaire. L’halitose matinale peut aussi être amplifiée par un résidu de digestion nocturne. Il est primordial de se brosser les dents et de passer la soie dentaire le soir avant d’aller au lit pour diminuer au maximum la présence de bactéries en bouche. Il est aussi recommandé de retirer ses prothèses la nuit si possible pour réduire l’accumulation de plaque ou de tartre sur ces dernières et permettre une meilleure hydratation et protection de la bouche par la salive.

Mauvaise haleine et alimentation

La mauvaise haleine est aussi fréquemment reliée aux composés sulfurés volatils secondaires au métabolisme et à la digestion de certains aliments. Parmi les aliments les plus sujets à provoquer de l’halitose, on note l’ail, les oignons, les plats épicés, l’alcool et le café. Les produits toxiques provenant du tabac et de ses dérivés provoquent les mêmes effets. Il est donc recommandé d’éviter la consommation de ces produits ou de conserver une excellente hygiène bucco-dentaire pour limiter leurs effets. (Voir Hygiène bucco-dentaire et mauvaise haleine)